>Le traitement de l’insuffisance cardiaque
Le traitement de l’insuffisance cardiaque 2018-06-09T10:17:30+00:00

Le traitement médical

Le but du traitement de l’insuffisance cardiaque est de ralentir la progression de la maladie et de contrôler les symptômes. Il y a plusieurs façons de traiter l’insuffisance cardiaque.

Pour la majorité des gens, il sera nécessaire de prendre un ou plusieurs médicaments. Votre médecin va vous prescrire des médicaments bien adaptés à votre condition. Ces médicaments vont vous aider à diminuer le surplus d’eau et à améliorer le travail du cœur.

Souvent, trois ou quatre types de médicaments sont combinés afin d’obtenir un résultat optimal. Leur action est complémentaire : certains, par exemple, contribuent à renforcer le cœur, d’autres à diminuer la rétention d’eau.

Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensinogène (IECA) ont une action vasodilatatrice (augmente l’ouverture des artères) qui ont pour effets de baisser la tension artérielle et de réduire l’effort demandé au cœur. De plus, ils réduisent la rétention d’eau et de sels. Les inhibiteurs de l’ECA empêchent la formation de l’angiotenisine II, une substance vasoconstrictrice qui accroît la pression sanguine. Chez certaines personnes, ce type de médicament cause une toux irritante (10%). À titre d’exemple, mentionnons le Captopril, l’Enalapril et le Lisinopril.

Les bloqueurs des récepteurs de l’angiotensine II bloquent l’effet vasoconstricteur de l’angiotensine II en l’empêchant de se fixer à son site d’action. Leur effet est donc semblable à celui des IECA.

Les bêtabloquants sont couramment prescrits pour traiter l’hypertension artérielle. Ils réduisent la fréquence des battements cardiaques et leur puissance.

Les diurétiques sont surtout employés pour traiter l’hypertension, les diurétiques augmentent le volume d’urine. La prise de diurétiques provoque par contre la perte de minéraux, comme le potassium et le magnésium. La prise de supplément est justifiée dans certains cas.

Les antagonistes de l’aldostérone agissent comme diurétiques (un diurétique d’épargne potassique, c’est-à-dire qui ne provoque pas de perte de potassium). Ils régularisent le rythme cardiaque. L’aldostérone est une substance produire par les glandes surrénales. Elle augmente la pression sanguine. La production d’aldostérone est stimulée par l’angiotensine II.

L’effet tonique de la Digoxine sur le cœur permet d’obtenir des contractions cardiaques plus efficaces. Elle modifie les échanges d’ions dans les cellules musculaires cardiaques. De plus, elle ralentit et régularise le rythme cardiaque. La digoxine est extraite de la digitale, une plante herbacée.

Cependant, l’amélioration de la condition physique fait aussi partie de l’approche thérapeutique. Elle joue d’ailleurs un rôle déterminant sur les symptômes.

Tout ce qui réduit l’effort cardiaque a un impact bénéfique (une saine alimentation pour vous aider à garder un poids santé et vous permettre d’avoir plus d’énergie, réduire la quantité de liquide, prendre des repas moins copieux et moins salés, consommer moins de viande rouge, ajouter l’activité physique de façon modérée pour augmenter votre endurance et éviter un travail soudain à votre cœur, le repos et le contrôle de l’anxiété et du stress permettent au cœur de reprendre ses forces).

Un régime appauvri en sel

Le régime pauvre en sel doit supprimer totalement :

  • Le pain et les biscottes
  • Le lait
  • Les charcuteries et les conserves
  • Les poissons de mer, les crustacés, les huîtres
  • Les fromages, les pâtisseries
  • Les eaux minérales gazeuses
  • Les médicaments contenant du sodium

Sont autorisés par contre :

  • Pain et biscottes sans sel
  • Lait sans sel
  • Moutarde sans sel
  • Sels diététiques non sodés (lithium, potassium)…

Les interventions spécialisées

La dilatation des artères du cœur est un traitement qui élargit les artères bloquées à l’aide d’un petit ballon introduit par l’aine ou le poignet. Le muscle cardiaque reçoit alors plus de sang et d’oxygène et fonctionne mieux. Souvent, un petit ressort ou « spring » (STENT) est laissé en place dans l’artère pour diminuer les risques de blocage.

Le pontage coronarien est une opération qui consiste à faire des « ponts » au-dessus des blocages. Le muscle cardiaque reçoit alors plus de sang et d’oxygène et fonctionne mieux.

La chirurgie des valves est une opération qui consiste à remplacer les valves malades du cœur par des valves artificielles. On peut aussi les réparer. Ces chirurgies facilitent le passage du sang.

Le pacemaker ou stimulateur cardiaque est une batterie installée sous la peau et reliée au cœur pour surveiller les battements du cœur. Elle augmente les battements selon les besoins. Une même batterie peut aussi avoir d’autres fonctions : donner un choc électrique pour cesser une arythmie grave (défibriller), régulariser la fonction du cœur (resynchroniser).

Le défibrillateur est une batterie qui donne un choc électrique lorsque survient une anomalie rapide et dangereuse du rythme cardiaque. Elle ralentit et rétablit un rythme normal.

La resynchronisation est une batterie qui est reliée aux parties gauche et droite du cœur pour leur redonner la capacité de se contracter ensemble et d’améliorer le fonctionnement de la pompe cardiaque.